L’édito saisonnier

 

Nous voilà en 2017.

Il fait -6° ce matin à Rouge-Cloître. Les étangs sont gelés, le givre recouvre notre cour et une goutte pend au nez de certains d’entre-nous.

Sous la grange, nos chevaux se font ferrer. Le rouge-gorge, qui a établi son territoire d’hiver dans notre ferme, tourne autour de nos deux maréchaux-ferrant. Il semble observer le spectacle des fers fumants posés sur les sabots.

Il est l’heure pour nous d’enfiler nos chaussettes en laine, nos gants, nos bonnets qui grattent, nos sous-vêtements molletonnés et d’affronter le froid pour lancer cette année 2017: entrainement d’Ouragan, notre nouveau cheval, à l’attelage, collectes hippomobiles en espaces verts pour la 7ème année consécutive, préparation de nouvelles animations pédagogiques, accueil de stagiaires éducateurs, lancement du petit journal trimestriel de notre pôle social, …

Ah ben oui, j’ai l’impression qu’on ne va pas s’ennuyer cette année chez Cheval et Forêt. C’est certainement ce que s’est dit notre nouveau coq, abandonné par je-ne-sais-quel-irresponsable en forêt en décembre et recueilli par je-sais-quelle-asbl-responsable, quand il est arrivé au milieu des 8 poules de notre poulailler.

Il fait froid, c’est vrai, mais à Cheval et Forêt, on a lu les grands penseurs dans le texte, et nous n’hésitons pas à faire de leurs idées une ligne de conduite en inscrivant, à la manière de nos maréchaux-ferrant, au fer rouge dans nos esprits: j’aime, j’aime la vie, ne m’en veuillez pas, je suis né comme ça!

 

A très bientôt.

 

Avec le soutien de: